Ce chef lieu de Canton de 2140 habitants est situé au carrefour des provinces de Quercy, Gascogne et Guyenne, à 70 km de Toulouse et 32 km d'Agen.

Niché dans un vaste écrin de verdure, le village domine, de la première terrasse, la généreuse et vaste plaine de la Garonne, avec ses somptueux vergers et ses cultures, grâce à un climat idéal et une terre généreuse, les fruits font la fierté et le renom des agriculteurs.

C'est un charmant village, avec tous les commerces ; ses artisans locaux ont encore la conscience professionnelle d'antan. C'est une cité où il fait bon vivre, et bon revenir
.
Historique et légendaire, le château est mentionné dans la charte établie en 1135 entre les Abbés de Moissac et les Vicomtes de Lomagne. A cette époque, la Garonne coulait à ses pieds et son rôle de défense était évident.

A proximité, le boulevard des Fossés, la rue de la Cale et le tap d'Auriol, repère de pirates, en portent témoignage.

L'aile Nord repose sur une construction antérieure à 1135. L'aile Est et la tour dite "des Anglais" sont attribuées à Richard Coeur de Lion qui, au retour de croisade, aurait habité le château à la fin du XIIe siècle. L'aile Ouest et ses deux tours sont dues à l'Abbé Bertrand de Montaigu entre 1230 et 1295.
Au milieu du XIXe siècle, deux tours ont été découronnées et le château a accueilli, outre la Mairie toujours présente, la Gendarmerie et l'Ecole communale respectivement remplacées par la Perception et la Poste.
L'église parroissiale en briques, mérite mieux qu'un simple coup d'oeil. Son clocher toulousain culmine à 45m. Sa nef est un large vaisseau prolongé par une abside à pans coupés. Le mobilier recèle des fonts baptismaux à godrons en marbre de Sarrancolin, un reliquaire en bois doré du XVIIème siècle rellatant la vie de Saint Ansbert.
La Chapelle Notre Dame (1836) rappelle la dévotion des mariniers qui peuplaient alors les bords de Garonne.
Au sud du village, l'église du Moutet est une église rare en terre crue du XIIIème siècle, contenant du mobilier des XVIIème et XVIIIème siècles.
Saint Nicolas a été fondée par la Charte de 1135. Les murailles et les fossés de la bastide, aujourd'hui disparus, sont remplacés par des boulevards ombragés de platanes, de tilleuls et d'érables.

Sa place centrale est bordée de "cornières" sur deux faces. On y accède par des rues d'angle. La halle actuelle remplace l'ancienne construction, en bois, depuis 1898.

Saint Nicolas possède également un kiosque à musique édifié en 1932, régulièrement utilisé lors des festivités locales.
LE VILLAGE
LE CHATEAU
RICHARD CŒUR DE LION
LES EGLISES
LES CORNIERES
SAINT NICOLAS DE LA GRAVE